FR | EN

Rwanda : près de 200 manifestants à Paris pour la « vérité » et la « justice »

Publié : le 7 April 2012 à 21:12 | By | Category: Actualité

Entre 150 et 200 personnes ont manifesté ce vendredi 6 avril 2012 à Paris afin de réclamer la « justice » et la « vérité »sur le drame rwandais. Les manifestants essentiellement de nationalité ou d’origine rwandaise avaient choisi le 6 avril car c’est le jour où l’attentat sur l’avion Présidentiel, considéré comme l’élément déclencheur du drame rwandais, dont le génocide, avait été commis et la ville de Paris, en raison de l’instruction judiciaire en cours pour éclaircir les circonstances de cet attentat aux conséquences apocalyptiques.  

Le Rwanda représente aux yeux d’une certaine opinion publique internationale un pays exemplaire de l’Afrique en termes de développement et de gouvernance, pourtant la réalité de ce succès est contestée.

Manif du 6 avril 2012 à Paris

Manif du 6 avril 2012 à Paris

Ce vendredi 6 avril, les manifestants critiquaient,  à voix haute, le gouvernement actuel du Rwanda, qui est source de mécontentements divers au sein de la population rwandaise vivant à l’intérieur et à l’extérieur du pays.  La cible principale des slogans énoncés, était le président Paul Kagame et son régime du FPR. D’après l’opinion des manifestants présents, celui –ci est le «déclencheur  du  génocide » qui s’est déroulé en 1994 au Rwanda ; ils accusent lui et son armée d’avoir commis de nombreux  autres crimes de guerre comme par exemple l’exécution de milliers de réfugiés.  D’ autre part, ils veulent que la communauté internationale apprenne et reconnaisse que le Rwanda est loin d’être un exemple à suivre. Selon les manifestants, dont des anciens membres du gouvernement,  les réussites actuelles se réalisent au détriment de la population et elles sont aussi accompagnées de représailles contre toute forme d’opposition.

Parmi les personnalités présentes, on pouvait noter la présence de Paul Rusesabagina, le Héros d’Hôtel Rwanda qui a récemment quitté le RNC, Eugène Ndahayo, chef de file de la faction dissidente des FDU-Inkingi ainsi que de l’ancien Premier Ministre Faustin Twagiramungu, qui a dénoncé auprès de Jambonews l’indifférence générale relative que suscite cet attentat « deux chefs d’Etats en exercice sont abattus et le monde se comporte comme si on avait tiré sur deux pigeons voyageurs » nous a-t-il notamment déclaré.

La manifestation a été suivie par une cérémonie commémorative au cours de laquelle l’Abbé Thomas Nahimana appelé l’assistance à « se remémorer ceux qui sont morts le 6 et ceux qui sont morts depuis ce jour jusqu’à présent » et a demandé à l’assemblée de recueillir et prier en mémoire de toutes ces victimes.

Cérémonie commémorative du 6 avril 2012 à Paris

Cérémonie commémorative du 6 avril 2012 à Paris

Quant à Joseph Matata qui a pris la parole après les prières, il a fustigé  l’incapacité du régime à réconcilier les rwandais estimant qu’« un régime qui discrimine les morts ne peut unir les vivants » faisant référence au fait que seules les victimes du génocide commis contre les Tutsi étaient commémorées dans les cérémonies officielles organisées aussi bien au Rwanda qu’à l’étranger.

Il a estimé que toutes les victimes devaient être commémorées sans aucune discrimination ethnique et a terminé en appelant à la mise en place par les rwandais d’une commission vérité, « car personne d’autre ne nous aidera à le faire, nous n’avons rien à attendre de la communauté internationale » et a demandé à l’assistance d’aider les familles des victimes dans leur procès « car ce procès ne concerne pas que les familles des victimes mais tout le peuple rwandais ».

Il a enfin plaidé pour la mise en place d’un fonds pour « la démocratie la vérité et la justice » estimant que chaque personne qui s’investit dans la construction d’un Etat de droit au Rwanda devait être aidé par ce fonds.

Dans son mot de conclusion, Jean Marie-Vianney Ndagijimana, l’un des principaux organisateurs de l’événement a appuyé les propos de Joseph Matata.

Revenant sur le rapport des experts mandatés par les Juges Trevidic et Poux, il a regretté que des choses aient été écrites « par des personnes qui ne connaissent pas le Rwanda, qui ne connaissent pas les collines. Ils les ont mesuré comme si ils étaient ici en France » faisant référence à l’acousticien dont les conclusions pour déterminer l’origine du Tir des missiles ont été déterminantes alors qu’il ne s’était pas rendu au Rwanda et qu’il avait fait une simulation à partir du sol Français et a estimé qu’une contre-expertise était nécessaire.

Laure Uwase, Blaise Linaniye et Ruhumuza Mbonyumutwa

Jambonews.net

 

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

12 Comments to “Rwanda : près de 200 manifestants à Paris pour la « vérité » et la « justice »”

  1. Mandaïla Zinica says:

    Que ceci serve de leçon à nous tous ! 150 personnes seulement qui ont participé à ces manifestations commémorant les tueries qui ont commencé avec l’assassinat du président HABYARIMANA le 06 avril 1994 ! La prochaine fois quand nous devrons préparer une telle action, il ne faudrait plus que ces vieux dinosaures minés par leurs haines et leurs intrigues sans fin laissent la place aux plus jeunes pour préparer une telle action, et vous verrez qu’il y aura plus de 1000 personnes. Les initiateurs ont eu beau faire campagne parfois dénigrant très fort leurs confrères de façon que tout le monde en a finalement eu marre, et voilà le résultat qui ne s’est pas fait attendre. Moins de 200 personnes ! “Tant de peine perdu pour si peu” ! Nous nous serions attendu à ce que ces organisations comme la CLIIR, COVIGLA, mais surtout ces hommes dits politiques (RUKOKOMA, RUSESABAGINA, RUKERANTARE, MUKARU, etc..) ayant une base solide comme ils le prétendent soient suivis par les leurs mais on ne les a pas vu, si bien que l’on se demande si ils en ont réellement ou bien niba ibyo byose atari “ukucyatsa gusa”. Ndumva aruko bimeze, abayoboke ari ntabo, Twizere gusa ko noneho ubwo ibi birangiye byibuze urusaku rwari hanze aha rugiye guhosha. Tubyizere, kandi turabibasabye kuko izi nduru zose zari zimaze kutuzonga kandi dukeneye gukomeza gwikorera mwituze !

       3 likes

  2. kiki says:

    Il n’ya pas de femmes de dans pour quoi? Vraiment ceci trahit les gens qui sont emportés par leurs intérêts personnels. C’est la politique du ventre comme on dit. Pour quoi les femmes rwandaises qu’on a vu sortir le 8mars dernier n’étaient elles pas dans les manifestations? Donc les hommes devant les femmes restent à la maison!!!! aujour les choses ont changés. Sans vous mentir les manifestations qui nous trainent dans l’histoire ne vont pas construire le Rwanda de demain. C’est à dire ,ici chacun se reclame victime, personne ne veut accepter sa responsabilité. toujours les vieux sont devant, ils monopolisent la parole, toujrs eux, intellectuels, mais nous les jeunes on doit suivre qui? parmi ceux là. Même entre eux ils n’arrivent pas à s’entendre. je trouve qu’il nous faut les nouvelles générations des leaders et dont les maîtres ne sont pas ceux la que je vois sur le photo. les vieux esprits on n’en veut pas; laissez nous repenser la gouvernance autrement.

       1 likes

  3. olivier says:

    Du bla bla. Muragosorera mu rucaca. Vous vous croyez victime d e tueries imaginaire. La seule génocide qui à lieu au rwanda est celle des tutsis. Quant à l’attentat du 6 Avril, attendez lea conclusions de l’enquête français . Nous nous pleurons nos morts,victimes du génocide contre les tutsis et vozs vous vous réjouissez de ce que vos parents et frères ont fait pour anéantir le peuple tutsis. Honte à vous

       4 likes

    • Kibba says:

      Ces le premier carton magnifique que les rwandais affre à nos petit joueurs politiciens qui ne pensent à eux. Nous connaissons très bien Twagiramungu Faustin, Rukerantare lui je le voyais avec un encien drapeaux rwandais et la Photo de habyarimana sur sa veste “Ce n’est pas mauvais, mais… cette philosophie depasse ma croyance. QQuand aux autres pas de problèmes.
      Il y a aussi monsieur Nkiko Nsangimana qui est très connus pour ces propres interets, ce n’est pas un homme de confiance entout cas. Je ne sais pas ou il nous amenera ce type.

      JE DEMANDE À TOUS LES RWANDAIS DE SANCTIONNER TOUS CES BANDITS QUI NE VEILLENT PAS NOUS AIDER À AVANCER. QUI VEULLENT RUDICULISER LEURS PROPRES FRERES. IL EST TEMPS QUE RNC SOIT AUSSI CLAIR DANS SES DEMARCHES SI NON IL RISQUE DÊTRE SANCTIONNÉ. IL N’Y A QUE DES IMBECILES QUI SUIVENT DES POLITICIENS IMBECILES

         1 likes

    • zirikana says:

      arrêtez d’être hyper naïf et égoïste. ukuri kuratinda ariko ntiguhera. umuntu uwo ariwe wese ni umuntu. kwihandakaza mukanyaza ubwonko bwanyu ko umututsi ariwe ugomba gukuzwa no kuririrwa gusa, ubwo ni ubucucu burenze ukwemera, kuko hanze aha abantu si ibicucu. bose bazi neza ko iriya génoside yateguwe n’abatutsi. Ce n’est qu’une question de temps, ngo ibintu bishyirwe ahagaragara.

         1 likes

  4. Kaanyarwanda says:

    Tot ou tard , vous serez capturés et payerez vos crimes. Dieu ne vous laissera jamais en liberté.

       2 likes

    • zirikana says:

      Yewe ufite ubugome burenze uko ureshya, qui ne nous dit pas que toi tu n’ a peut être pas été complice de tous ces maccables qui ont été fait à kibeho et congo? enquêtes ziracyakomeza.

         0 likes

  5. Theoneste Rwemalika says:

    150 personnes pour 20 associations ou formations politiques, cela veut dire 7 ou 8 personnes par organisation. Et, si l’on sait que les organes dirigeants de ces associations sont composes de 7 ou 8 personnes, on ne peut que conclure que chaque formation n’a pu mobiliser que ZERO manifestant!!!

    Harahagazwe!

    Rwemalika Theoneste

       3 likes

  6. Musa says:

    ces vieux n’ont plus de crédibilité. Qu’ils déguerpissent et laisser les jeunes penser à l’avenir de leur pays. Ils ont eu leur chance et ils ont échoué. Les maisons de repos les attentent chaleureusement. Moi j’étais complétement étonné de la façon de cette manifestation a été organisée, on dirait que les gens qui allaient prendre part dans cette dernière allait obtenir une récompense. Certains dirigeants de partis politiques, notamment le RNC, FDUInkingi… ne voulaient pas participer à cette manifestation.
    Moi je me demande pourquoi ces soit disant intellectuels agissent ainsi. Je croyais qu’ils avaient tous le même objectif qui est celui de ramener la démocratie au Rwanda! Mais s’ils n’arrivent même pas à s’entendre sur l’organisation d’une simple manif, je me demande comment ça serait pour organiser un pays. Akaduruvayo!!!
    Franchement, je crois qu’il est temps que vous, les soi-disant hommes politiques, vous mettiez en question et essayer de revoir vos objectifs et les moyens qui vous permettront à les atteindre efficacement. Sinon c’est peine perdu!

       0 likes

  7. Bxl1030 says:

    Simple constat: Des HUTUS ont tués des TUTSIS et des TUTSIS ont tué des HUTUS.
    Pourquoi alors ne pas célébrer le 6 avril ensemble HUTUS et TUTSIS comme journée de réconciliation et de pardon?
    A quand un 6 avril coorganisé par IBUKA, CLIIR, COVIGL… main dans la main? Dans 5 ans? 10 ans? 20 ans?

       5 likes

  8. Derille says:

    Je suis assez d’accord avec vous, bien que ce soit une vision “idéaliste” de la situation … Bien sûr, si on pouvait y arriver, ce serait enfin la réconciliation et la

       0 likes

  9. Muntu says:

    Je considère ce rassemblement comme un grand pas en avant! Les gens doivent répondre massivement à ces manifestations pour réclamer la vérité et la justice, seules bases de réconciliation, sans oublier qu’au pays des mille collines, le problème est surtout militaire!
    Une telle manifestation doit avoir lieu à la même date, et chaque année.

       0 likes

Leave a Comment